Huile CBD : est-ce légal en France ?

Les huiles au CBD sont disponibles sur le marché depuis plusieurs années, ce n’est que depuis 2017 que l’on a assisté à une vague d’intérêt massive pour les produits au CBD (huiles, e-liquides, cristaux…). Avec cette recrudescence d’intérêt, de nouvelles directives du gouvernement ont permis de clarifier la situation du CBD, mais celle-ci est toujours incertaine et pourrait évoluer dans les mois à venir.

Différencier le CBD et le THC

En premier lieu il faut bien faire la distinction entre le THC (delta-9-tetrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol) qui sont deux cannabinoïdes très différents.

Le THC et le CBD peuvent se retrouver dans les mêmes variétés de plante, mais le CBD qui est utilisé dans la fabrication des huiles doit être extrait de variétés de chanvre bien spécifiques contenant très peu de THC ; il existe en effet des variétés riches en CBD et d’autres riches en THC, qui n’ont absolument pas la même utilisation.

Dans la loi française, le delta-9-tetrahydrocannabinol ou THC est illégal car il est considéré comme un produit stupéfiant non autorisé.

Les effets CBD VS THC

Le CBD et le THC sont les cannabinoïdes les plus connus parmi ceux présents dans le chanvre, et il en existe un grand nombre.

Le THC est bien connu pour ses propriétés psychoactives, ce qui implique qu’il a un effet direct sur le système nerveux et qu’il peut modifier la perception ou l’état de conscience d’un individu. Le THC peut également induire un état d’euphorie, ou de « défonce » et avoir des effets négatifs comme l’apparition d’angoisses, et un état de dépendance.

Le CBD quant à lui est dépourvu de toute propriété psychotrope, et n’a aucun effet euphorisant ni « planant ». Les études effectuées sur le CBD ont mis en lumière des effets secondaires rares et généralement sans grande gravité et aucun pouvoir addictif. De nouvelles études pourraient confirmer certaines propriétés du CBD et permettre une meilleure connaissance de cette molécule afin d’en améliorer son utilisation.

Que dit la loi sur le CBD

Jusqu’en 2018 le CBD et ses produits dérivés étaient dans un flou juridique important, et il était compliqué de savoir ce qui était autorisé ou non sur le marché français.

Une nouvelle directive en 2018

En juin 2018, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) a présenté un rapport clarifiant la situation du CBD et des produits qui en contiennent, notamment les huiles et les e-liquides.

Il ressort de ce texte que l’ancienne tolérance appliquée aux produits contenant du CBD (basée sur la législation européenne) sur le taux de THC permis était erroné et que ce taux (moins de 0,2%) fait référence à la plante dont le CBD est extraite ; en résumé, les produits contenant du CBD ne doivent pas contenir de THC, le CBD doit être issu de certaines parties de la plante et la plante depuis laquelle est extrait le CBD doit faire partie de variétés autorisées contenant moins de 0,2 % de THC.

Quel avenir pour les huiles au CBD ?

La législation française est actuellement plus restrictive que le droit européen en matière de produits contenant du CBD, il n’est donc pas à exclure que l’on voit d’ici peut une évolution dans le droit français. Dans l’immédiat, le statut du CBD ne semble pas être prêt à évoluer mais a tout de même bénéficié d’une clarification qui permet aux fabricants de proposer des produits en accord avec la législation et d’une qualité exemplaire pour contenter au mieux les consommateurs.

Nos conseils pour consommer les huiles au CBD sereinement

Pour consommer les huiles au CBD sereinement, nous vous conseillons de toujours vérifier l’absence de THC ou d’éléments toxiques éventuels avant de choisir un produit. Sur chacune de nos fiches produits, nous vous proposons une fiche d’analyse démontrant la conformité des huiles avec la législation, notamment en mentionnant les taux de cannabinoïdes présents dans chaque produit.

Laisser un commentaire